Ekiden de Paris 2017 avec la Runnosphère

Cette année nous fait l’ ekiden de Paris avec une équipe de choc créée au sein de la Runnosphère. Alors que nous ne connaissions pas trop les membres de notre équipe avant la course, le relais nous a permis de lier de nouvelles amitiés.

 

Premier contact avec l’équipe

Le samedi après-midi, nous nous donnons rendez-vous devant le mur végétal du musée du quai Branly.

ekiden de paris 2017 - mur végétal du musée du quai branly

Il pleuviote quand nous arrivons et alors que nous cherchons à contacter notre capitaine d’équipe, nous tombons sur la charmante Monique. Puis nous sommes vite rejoins par Jean-Michel. Nous décidons de nous abriter dans un café et commençons à faire connaissance.

Enfin, les derniers membres de l’équipe, Giao et Ivan arrivent en grandes pompes avec dossards et t-shirts floqués « Runnosphère », la classe !

Nous passons un bon moment entre blagues et hot dog 🌭 !

 

Une course en relais qui relie

Le lendemain matin, c’est vers 10:00 qu’on se pointe sur la zone de relais. En effet, Giao, en bon capitaine, a pris soin d’estimer les temps de chacun pour simplifier le relayage et nous éviter trop d’attente.

C’est bien vu car même à 10:00, il fait bien frais. Chris est relayeur 5 et Julie 6. Nous sommes donc les deux derniers à passer. A priori Chris devrait récupérer le relais vers 11:27 (précis pour une estimation, eheh). Nous avons donc le temps de nous échauffer et de nous imprégner de l’ambiance de la course.

Au loin, nous avons aperçu Jean-Michel, le relayeur 4, partir. Chris a désormais 40-45 min pour se préparer. Nous avons le temps de voir comment se font les autres relais, ce qui nous donne assez confiance pour la suite.

Puis c’est au tour de Chris. Il a 5 km à parcourir. Julie a donc 20-25 min de prépa en attendant. Mais elle papote avec Jean-Michel, fraîchement arrivé… il raconte d’ailleurs sa cocasse aventure lors du relais avec Monique, qui, au lieu de donner le dossard, a donné son sac banane. Petit cafouillage qui n’aura valu au final qu’une bonne tranche de rire et des supers souvenirs. Heureusement ce bavardage n’aura pas raison du prochain relais qui se fait sans embûche.

Le parcours est sympathique sur les quais de Seine, et en plus il fait beau. Nous avons failli perdre notre second relayeur qui s’est blessé, mais qui par esprit d’équipe a rejoint la zone de relais !

Au final, Julie passe l’arrivée à 3:40:15. Un beau temps pour un marathon !! 

 

Les meilleures rencontres sont des rencontres sportives

Nous sommes heureux d’avoir fait une très belle rencontre sportive avec quelques membres de la Runnosphère. Nous ne connaissons pas encore tout le monde mais c’est un premier pas.

Cette rencontre nous a aussi donné la chance de pouvoir glaner de bons conseils running pour le nouvel objectif qu’on souhaite se fixer : un premier marathon pour 2018.

ekiden de paris 2017 - photo d'équipe

Prochaine course, l’urgent Run le 18 novembre !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *