Expérience d’un couple de runners

Etant couple de runners et souhaitant représenter les couples de runners, nous avons demandé à quelques couples de répondre à notre interviews « couple de runners ». Toutefois, le temps nous a manqué pour récolter les réponses et nous nous sommes appliqué les questions à nous-même. Ainsi, voici l’interview exclusif des fellowrunners :

Fellowrunners : Comment vous êtes-vous rencontré ?

Julie : Un peu par hasard. Ou plutôt en forçant le hasard ! Alors qu’en bonne parisienne, de soirée en soirée je ne rencontrait personne, j’ai opté pour l’application Happn qui propose de rencontrer les personnes que l’on croise dans la rue. Je travaillais dans le 17ème, il y habitait, nos profils se sont croisés plusieurs fois. On a matché, on est aussitôt allé boire un verre et on ne s’est plus jamais quitté !

 

Fellowrunners : Étiez-vous passionnés de course à pied avant de vous rencontrer ?

Christophe : Absolument pas ! Pour ma part j’étais passionné de rugby pour en avoir fait quelques années. Je suis toujours passionné de rugby et on va régulièrement voir des matchs mais j’ai suivi Julie dans la course à pied. Alors que les premières fois j’accompagnais pour faire plaisir, j’y ai vite trouvé mon compte et les sensations de fierté après une course nous a conquis tous les deux.

 

Fellowrunners : Qu’est-ce que cela vous apporte de courir en couple ? Et quelles sont les difficultés ?

Christophe : Plus de complicité, plus de confiance aussi. Quand on court ensemble ou qu’on prépare une course, on compte vraiment l’un sur l’autre pour se motiver. Elle est ma meilleure coach et je pense que c’est réciproque.

Julie : C’est vrai (rire). Le partage de course à pied nous permet aussi et surtout en ce moment alors que nous avons des emplois du temps boulot très chargé, de passer du temps ensemble. La création du blog www.fellowrunners.fr fait maintenant parti de ce double objectif : partager nos expériences, conseils et passer du temps à deux sur un sujet qui nous passionne. Les difficultés sont plus d’ordre organisationnelle qu’autre chose. On a dépassé le stade des engueulades parce que l’un ou l’autre cours trop vite ou pas assez. On s’adapte l’un à l’autre. L’idée c’est d’être ensemble.

 

Fellowrunners : A quelle fréquence courez-vous ensemble ? Vous entraînez-vous toujours ensemble, d’ailleurs ? Pour les compétitions, est-ce que chacun fait sa course ou est-ce que vous choisissez un objectif commun ?

Julie : On essaie de garder un rythme de 3 fois pas semaine pour les entraînements. Après clairement on conserve une certaine souplesse. L’idée pour nous n’est pas d’atteindre des sommets mais de prendre plaisir à courir, et, au risque de me répéter, à courir ensemble eheh

Christophe : Par contre, en compétition on se lâche un peu et passé le premier kilomètre, chacun prend son rythme. A moins qu’on ait décidé de courir ensemble comme pour les courses déguisées, un peu fun et sans chrono ou les courses en duo comme la love run (voir notre compte rendu de l’année dernière) ou encore la Yéti race dont on vous parlera bientôt dans le calendrier de l’avent avec une surprise à la clé !

 

Fellowrunners : Quels sont vos plus beaux souvenirs de course ensemble, les plus drôles et les pires ? Et pourquoi ?

Julie : Pour moi la meilleure et aussi la pire, c’était la Love run. Meilleure parce que le cadre était sublime, on a été reçus comme des rois, on a adoré l’endroit les cadeaux et les jeux de couples avec l’ambiance de folie. En revanche, courir attachés s’est révélé être une épreuve coquasse… C’est à dire qu’il avait plu la veille et que du coup on avait du mal à éviter les flaques… On a finit tout boueux mais heureux d’être ensemble.

Christophe : La love run était vraiment sympa et on va la refaire en 2017 ! Mais pour ma part, c’est la Yéti Race qui m’a vraiment fait rêver. Rien que le fait de courir dans la neige c’était énorme ! En plus des obstacles très funs comme le sciage d’un tronc à deux !! Le parcours du combattant… et la grimpe de l’enfer à donner des crampes aux pompiers !! Quand tu finis cette course, tu es vraiment content de toi et de ton binôme, que tu ne dois d’ailleurs pas lâcher de plus d’un mètre.

 

Fellowrunners : Quels sont vos objectifs en duo pour 2017 ?

Christophe : Comme je viens de le dire la love run. Sinon, Julie est en train de nous faire un planning que je valide bien entendu avec elle.

Julie : Oui j’ai prévu pour l’instant :

  • la course Odlo Chrystal run le 12 février
  • le semi-marathon de Paris, le 5 mars
  • La love run Paris, le 19 mars
  • On aimerait se lancer dans un bébé triathlon le 26 mars, le Super Sprint de Paris. Les inscription ouvriront début d’année prochaine, l’occasion de prendre une bonne résolution et de foncer !
  • Une découverte récente d’une nouvelle course à pied qui s’appelle La Grande Course du grand Paris, et se déroulera le 21 mai entre le stade de france et l’hotel de ville de PARIS nous tente bien ! On se tâte encore pour la faire, mais on va certainement s’inscrire.
  • Avec un groupe d’amis, on tente aussi d’organiser un groupe pour la course royale, le 18 juin

 

Fellowrunners : Enfin, quels conseils donneriez vous aux autres couples pour courir ensemble ?

Julie : Le premier conseil, c’est tentez déjà de courir ensemble. Parlez-vous, échangez sur vos envies et vos difficultés, encouragez vous mutuellement et soyez à l’écoute. Ne faites pas semblant : semblant de suivre l’autre sous peine de se haïr et de s’épuiser, semblant de ne pas être fatigué… Adaptez vous l’un à l’autre. Par exemple, si vous avez des performances très éloignées, proposez des parcours sous forme de boucles pour que chacun prenne son rythme et que vous vous croisiez à chaque tour. On se retrouve à tel endroit pour faire des étirements ensemble… Bref soyez vous même et profitez de ce temps ensemble pour solidifier voter couple !

 

Si vous aussi vous courrez en couple, n’hésitez pas à nous contacter pour qu’on fasse votre portrait sur le blog ou à partager vos expériences en commentaires 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *