Le sexe avant une course à pied est-il vraiment mauvais ?

J’ai toujours entendu qu’il ne fallait pas faire de sexe avant une course. Toutefois, la question se pose ! Pourquoi le sexe avant une compétition serait-il mauvais ?  Quelles sont les études scientifiques qui prouvent ces dires ? Et par conséquent, faut-il se priver pour performer ?

J’ai donc mené mon enquête en lisant moult documents, études, articles pour me faire une vraie idée de la question et tenter de la résoudre pour enfin dire NON ou OUI au sexe avant une course à pied…

La légende de la diminution de testostérone

Pour rappel (petit cours de SVT), la testostérone est une hormone sexuelle sécrétée par les testicules chez les hommes et par les ovaires chez les femmes. En moyenne, un homme produit bien plus de testostérone qu’une femme adulte, mais les femmes y sont plus sensibles.

L’une des hypothèses avancées est que le niveau de testostérone diminue après un gros câlin avec votre partenaire. Cela conduirait, par conséquent, à diminuer les performances des sportifs. Cet argument repose sur l’idée que des niveaux de testostérone élevés contribuent à renforcer le niveau d’agressivité, ce qui en retour améliorerait la performance le jour de la course.

  • Ce que disent les études sur le sujet

Les chercheurs de l’Université du Nevada ont conduit une étude hors laboratoire qui conclut que les taux de testostérone augmentaient de façon significative à la suite d’une activité sexuelle, mettant à mal mythe et légende sur l’abstinence sexuelle. Il faudrait même en déduire que faire l’amour avant une compétition sportive serait bénéfique ! Il a fait des tests sur des sportifs, masculins et féminins, sur leur endurance cardiovasculaire, la force du bas et du haut de leur corps et leur puissance en utilisant des capteurs d’impact.

Les sportifs de ce test ont été invités à s’abstenir pendant une journée afin d’exécuter la première série de tests, puis après avoir eu des rapports sexuels avec leur conjoint, les athlètes ont été re-testés. Les résultats indiquent que physiologiquement, les niveaux de testostérone étaient plus élevés chez les hommes et les femmes après avoir eu des rapports sexuels. Selon les chiffres, la comparaison des résultats montre une amélioration des performances de presque 30% !!

Avant de se lancer dans un échange du type… :

« Tu as une course demain chérie ?

– Oui pourquoi ?

– Pour savoir si tu veux améliorer ta perf’ de 30% ?!! »

…lisez bien la suite :

Selon une autre étude, menée par Ian Shrier, spécialiste en médecine sportive à l’Université McGill, l’activité sexuelle avant une compétition n’a aucune influence sur la force d’un sportif, sa puissance, son équilibre, son endurance, son temps de réaction ou sa puissance aérobique.

Faire l’amour consommerait des quantités inimaginables d’énergie

Ça va chauffer ! Quand on fait l’amour, le corps chauffe et augmente la fréquence cardiaque jusqu’à 130 bpm en pleine action. Mais, en comparaison l’effort requis pendant une course à pied, le sexe nécessite moins de 25% de l’effort aérobie et, surtout, il dure beaucoup moins de temps.

Ces certitudes nous sont données par les études de Tommy Boone. Physiologiste de l’exercice au Collège de St. Scholastica à Duluth, au Minnesota, il affirme qu’il n’y a aucune preuve pour soutenir l’abstinence avant une compétition. En 1995, Boone a mené une étude qui a défié 11 athlètes à un test de tapis roulant. Certains ont eu des rapports sexuels 12 heures avant le test et certains se sont abstenus. Selon Boone, il n’y avait pas de différence de performance entre les groupes.

sexe avant une course à pied
De manière plus générale, les scientifiques ont constaté que les rapports sexuels entre les partenaires mariés dépense seulement 25 à 50 calories. C’est à peu près l’énergie nécessaire pour monter deux étages d’escalier. Ce n’est donc rien comparé à un semi-marathon !

La science a donc prouvé que faire l’amour n’est pas un exercice très exigeant. En outre, éviter le sexe pendant une trop longue période peut même faire baisser les niveaux de testostérone qui sont bénéfiques à la course à pied.

Les effets bénéfiques du sexe avant une course à pied

  • C’est bon pour le cœur : Une étude des plus crédibles sur le sexe, menée à l’Université Queen’s à Belfast, affirme que faire l’amour réduit le risque de maladie cardiaque et améliore la condition physique générale.
  • Ça aide à s’endormir : A-t-on besoin de développé ? Vous l’avez certainement déjà constaté
  • C’est bon contre le stress : eh oui, le sexe a de nombreuses vertus ! Et la libération de certaines hormones offre une diminution du stress et un bien être général.

Par ailleurs, la science montre que la testostérone joue donc un rôle déterminant pour notre corps. Elle accroît notamment la masse musculaire et osseuse, la régulation de la perte de masse, la récupération après un exercice physique et l’accroissement de la libido (#bonus). C’est une hormone essentielle au bien-être et à la santé de l’individu qui comme nous l’avons vu précédemment augmente avec les rapports.

Le magazine Top Santé détaille dans un dossier ces bonnes raisons de faire l’amour avant une compétition sportive.

Ainsi, le sexe avant la compétition permet de se détendre sans s’épuiser, d’augmenter sa testostérone pour performer. Et nous ne parlons même pas de tous les autres bienfaits !

sexe avant une course à pied

Bref, le sexe c’est tout bénef’ ! Un câlin avant une compétition serait donc plutôt bénéfique pour la santé et la performance.

Les recherches restent, cependant, encore trop récentes pour s’emballer de ces supères conclusions. Il faut, par ailleurs, admettre que l’univers sexuel reste propre à chacun. Dans ce contexte, les athlètes devraient probablement se sentir libre de vivre leur sexualité en toute liberté.

Pour l’heure, faire l’amour avant un run n’est pas forcément contre indiqué pas la science. Il ne s’agit pas pour autant de faire la fiesta toute la nuit !! Alors, « une levrette pour améliorer son 10 kilomètres » ??

Chris

1 thought on “Le sexe avant une course à pied est-il vraiment mauvais ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *